Aller au contenu

Politique des traductions

Marc CRÉPON, Ginevra Martina VENIER (dir.)
Prix promo 21,00 € Prix normal 21,00 €
Disponibilité : Disponible Hors stock

Acheter le livre numérique sur le site de l’un de nos partenaires :

  • Format : 15 x 21 cm
  • Nb pages : 288
  • Parution : 17 mars 2023
  • ISBN 978-2-7288-0803-8

Communiqué de presse

Accéder au PDF

Collection « Les rencontres de Normale Sup’ »



Résumé

Comment mesurer les enjeux politiques de la traduction dans un monde fracturé, du point de vue de sa pratique comme des réflexions théoriques qu’elle appelle ? C’est le défi relevé par ce livre. Revenant sur « la tâche du traducteur » (W. Benjamin), il articule deux ordres de problème. Le premier concerne l’inscription des traductions dans l’histoire et la prise en considération d’un double contexte – celui du texte original dans son moment propre et celui de leur écriture dans une autre aire culturelle et un temps différé, avec des risques toujours possibles de décontextualisation. Le second a trait à un « humanisme de la traduction » (S. B. Diagne) dans un monde d’échange inégal. Les traductions sont le vecteur privilégié d’un autre accès au monde : mais comment en corrigent-elles l’injustice ?


Les auteurs

Marc Crépon est directeur de recherches au CNRS (Archives Husserl). Il travaille en philosophie morale et politique, avec pour fil conducteur la question de la violence. Il a notamment publié : Les Géographies de l’esprit, Payot, 1996 ; Le Malin Génie des langues et Les Promesses du langage. Benjamin, Rosenzweig, Heidegger, Vrin, 2000 et 2001 ; Terreur et poésie et Langues sans demeure, Galilée, 2004 et 2005 ; La Vocation de l’écriture. La littérature et la philosophie à l’épreuve de la violence et Le Désir de résister. Un esprit critique pour notre temps, Odile Jacob, 2014 et 2021 ; et L’Héritage des langues, séminaire 2020-2021, Fayard, à paraître.

Après un master en traduction littéraire, théorie de la littérature et philosophie contemporaine, Ginevra Martina Venier est doctorante en philosophie à l’ENS. Elle est l’auteure de deux études sur la traduction (Northwestern University, 2020 et Revue des sciences humaines, 2023).

Avec les contributions de M. Alinejad Zanjani, A. Ambrož, M. Bez, Z. Bou Akl, D. Combe, M. E. Jelby, M. de Launay, P. Lavelle, M. Porée, J. Tain, D. Thouard, A. Vannini
Suivies d’entretiens avec A. d’Elia, P. Judet de La Combe, G. Métayer


Sommaire

Auteurs

Introduction - Considération de la traduction, par Marc CRÉPON et Ginevra MARTINA VENIER

Première partie – Traduire, interpréter : une politique de l’histoire
Rhétorique et traduction, par Marc de LAUNAY  
Herméneutique et traduction, d’un paradigme à l’autre ?, par Denis THOUARD  
L’histoire au prisme de la traduction, par Ginevra MARTINA VENIER 
Traduction translangue, par Patrícia LAVELLE  
« La tâche du traducteur », le pain quotidien et le concept de crise selon Walter Benjamin, par Jean TAIN
Le geste du traducteur : Borges, Averroès et Mattā ibn Yūnus, par Ziad BOU AKL  
La traduction et les politiques du langage commun en temps de crise,
par Alenka AMBROŽ  

Deuxième partie –  Entre les langues et les cultures : le monde autrement 
Traduction, subduction et injustice épistémique, par Angelo VANNINI  
You learned our nothing, you called us stupid. Penser la traductibilité des langages politiques aujourd’hui, par Micol BEZ  
La traduction est, et n’est pas, un combat, par Marc PORÉE 
Traduire Avicenne à la Renaissance : enjeux éthiques et politiques,
par Mali ALINEJAD ZANJANI  
L’écriture comme traduction. Quelques conséquences philosophiques de la différence interne du japonais, par Morten E. JELBY  
« L’autre langue à portée de voix ». Yves Bonnefoy et l’Europe des traducteurs,
par Dominique COMBE
« Sans seuil, sans sol, sans ciel ». Armand Robin : une politique de la traduction,
par Marc CRÉPON  

Troisième partie – Entretiens
 Lire, traduire, commenter l’Iliade. Réponses à Marc de Launay, par Pierre JUDET DE LA COMBE   
« Une danse dans les chaînes ». Réponses à Marc de Launay, par Guillaume MÉTAYER  
« Un exercice d’attention et d’humilité ». Réponses à Ginevra Martina Venier,
par Anna D'ELIA  

Références bibliographiques

 

logo transliterrae