Aller au contenu

Ariane et Dionysos

Un mythe de l'amour conjugal

Claude VATIN
Prix promo 0,00 € Prix normal 20,30 €
Disponibilité : Disponible Hors stock

Acheter le livre numérique sur le site de l’un de nos partenaires :

  • Format : 16 x 24 cm
  • Nb pages : 142
  • Parution : 2004
  • ISBN 2-7288-0304-8

Collection « Études de littérature ancienne » n° 14



Résumé

Ariane, compagne délaissée par Thésée, devient l’épouse triomphale de Dionysos qui l’élève au rang des immortels. Ce mythe de la passion partagée et de l’immortalité par l’amour conjugal a inspiré les poètes et les artistes tout au long de douze siècles de culture grecque et gréco-romaine, jusqu’aux marches lointaines de l’Asie centrale. Vases, terres cuites, fresques, mosaïques, fibules, miroirs ou sarcophages témoignent de sa puissance et de sa pérennité.
Face à l’institution juridique du mariage où l’épouse serait une perpétuelle mineure, le mythe oppose l’image d’un lien conjugal tout aussi légitime, conclusion d’une passion spirituelle et charnelle également partagée par les deux amants. On ne saurait comprendre la société antique si l’on ignore l’une des deux faces de ce diptyque. Mythe de l’amour, mais aussi de l’éternité par l’amour, Ariane est donc une figure de félicité par-delà la mort. Dans la quête d’immortalité d’une société qui se métamorphose, elle est devenue un symbole de la survie dans l’amour divin.

Préface de Jacqueline de ROMILLY


On en parle

Revue archéologique - 2005


Sommaire

Préface, par Jacqueline de ROMILLY

Introduction

D’Homère et Hésiode à la démocratie athénienne : un mariage insolite

Ariane dans la Grèce classique : entre Thésée et Dionysos

Orthodoxie sexuelle et amour conjugal

Le couple dionysiaque dans l’Italie étrusque

De la Macédoine à l’Afghanistan, la diffusion hellénistique

Rome et la Campanie : noces et apothéose

Mosaïques et sarcophages : le triomphe d’Ariane

Conclusion