Aller au contenu

Le Pays des sapins pointus

Sarah Orne JEWETT
Prix promo 25,00 € Prix normal 25,00 €
Disponibilité : Disponible Hors stock

Acheter le livre numérique sur le site de l’un de nos partenaires :

  • Format : 14 x 22 cm
  • Nb pages : 384
  • Parution : 2022
  • ISBN 978-2-7288-0772-7

Communiqué de presse

Accéder au PDF

Agrégation d'anglais 2022 et 2023
(oral – littérature)



Collection « Versions françaises »



Résumé

« Si je devais donner le nom de tous les ouvrages américains qui promettent d’avoir une longue, même une très longue vie, je dirais sans hésiter La Lettre écarlate, Huckleberry Finn et Le Pays des sapins pointus. » Ces mots de Willa Cather tirés de sa préface de 1925 au livre de Jewett (1re éd. 1896) étonneront sans doute le lectorat français qui connaît mieux, de la cartographie littéraire de la Nouvelle-Angleterre, le Boston de Henry James, le Salem de Hawthorne ou le Walden de Thoreau.

Jewett a ancré ses récits dans son Maine natal, modelant son écriture sur ces « arpents de granite » qu’évoquait avant elle Emily Dickinson. Mais il est un autre « pays » qui s’esquisse dans ces pages écrites à l’aune du féminin et dans les marges critiques d’une nation en passe de devenir un empire. Loin de la carte désuète d’un monde disparu, Le Pays des sapins pointus est un livre frontière qui inquiète la pensée cadastrée, fait bouger les identités et troubles les appartenances.

Édition de Cécile Roudeau

2e éditions revue et corrigée


L'auteure

Sarah ORNE JEWETT (1849-1909) est née à South Berwick, en Nouvelle-Angleterre. Écrivaine de la couleur locale, elle oscille entre sa terre d’origine, le Boston cosmopolite qu’elle connaissait bien et le vaste monde qu’elle aimait à parcourir. Dans ses quelque deux cents récits – et une poignée de romans –, elle fait entendre une voix singulière qui ne trouve son « lieu » que dans la fluctuation des points de vue et le ressac de l’histoire.


La traductrice

Cécile ROUDEAU, ancienne élève de l’ENS (Ulm), où elle a enseigné de 1998 à 2008, est professeur de littérature américaine à l’Université Paris Diderot. Sa recherche porte sur la littérature du XIXe siècle américain, notamment l’articulation entre littérature et politique. Elles est l’auteur de La Nouvelle-Angleterre : politique d’une écriture. Récits, genre, lieu (PUPS, 2012).


Sommaire

Préface , par Andreas LEMAIRE

Note sur l’édition

Le pays des sapins pointus

I. Le retour

II. Mrs. Todd

III. La maison d’école

IV. À la fenêtre de la maison d’école

V. Le capitaine Littlepage

VI. Le lieu de l’attente

VII. L’île lointaine

VIII. L’Île verte

IX. William

X. Là où poussait le pouliot

XI. Les vieux chanteurs

XII. Une voile inconnue à l’horizon

XIII. Pauvre Joanna

XIV. L’ermitage

XV. Sur l’Île au tas de coquillages

XVI. La grande expédition

XVII. Une route de campagne

XVIII. La réunion des Bowden

XIX. La fin du festin

XX. Le long du rivage

XXI. Un dernier regard en arrière

Une bergère à Dunnet

L’étrangère

La sœur jumelle de la reine

Les noces de William

Notes de la traductrice

Quand le pays s’en mêle : les épousailles d’une terre et d’une écriture, par Cécile ROUDEAU

« Voir Nouvelle-Angleterrement  »

Variation sur un thème : l’enclos et le wilderness

De la terre au pays…

…et du pays au livre

Bibliographie