Aller au contenu

Un modèle social à la dérive

Famille, travail, logement en France

Christian BAUDELOT et alii
Prix promo 0,00 € Prix normal 15,00 €
Disponibilité : Disponible Hors stock

Acheter le livre numérique sur le site de l’un de nos partenaires :

  • Format : 15 x 21 cm
  • Nb pages : 178
  • Parution : 2022
  • ISBN 978-2-7288-0760-4

Communiqué de presse

Accéder au PDF

Collection « Sciences sociales »

Résumé

Famille, travail, logement : ces trois domaines de la vie sociale sont centraux dans la production des inégalités et des formes de marginalisation institutionnalisées dans, par, mais aussi en dehors de notre système de protection sociale. La dérive néolibérale du modèle pensé en 1945 a contribué, depuis le milieu des années 1970, à laisser de côté des pans entiers de la population et le moment électoral de 2022 sera sans nul doute décisif pour l'avenir de notre modèle social.

À travers ces cinq conférences publiées il y a une dizaine d’années avec l’Association Emmaüs, et rapidement indisponibles en librairie, on voit les profondes métamorphoses intervenues dans notre pays dans l’univers de la famille (Singly), du travail (Baudelot, Weber), des migrations (Étiemble) ou du logement (Bouillon). Comme le montre Nicolas Duvoux dans sa préface, il est urgent de concevoir et de mettre effectivement en place un plan de relance capable de refonder un système social devenu totalement obsolète par rapport aux réalités de la France contemporaine. 

Les auteurs

Christian BAUDELOT est sociologue. Professeur émérite à l’École normale supérieure, il est, avec R. Establet, l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels : La Petite Bourgeoisie en France et Qui travaille pour qui ? (Maspéro, 1974 et 1979) ; Le Niveau monte, Suicide, l’envers de notre monde et L’Élitisme républicain (Le Seuil, 1989, 2006 et 2009). Il a codirigé Maurice Halbwachs, sociologue retrouvé (Rue d’Ulm, 2007).

Florence BOUILLON est docteur en anthropologie et maître de conférences en sociologie à l’université Paris 8. Ses recherches portent sur les interrelations entre marges et centralités, et interrogent la place des populations minorisées dans la ville et les conditions de leur participation à la fabrique urbaine. Elle a notamment publié Les Mondes du squat. Anthropologie d’un habitat précaire (PUF, 2009) et codirigé les ouvrages Vulnérabilités résidentielles (L’Aube, 2019) et « Petits » citadins, « mauvais » citoyens ? (PUF, 2020).

Angélina ÉTIEMBLE est docteur en sociologie et maître de conférences à l’université du Mans. Spécialiste de l’immigration, elle a étudié à partir de la fin des années 1990 les conditions d’accueil et de prise en charge d’une population migrante singulière, les mineurs isolés étrangers. Ses recherches portent sur les minorités ethniques, mais aussi de sexe et de genre. Elle a publié plusieurs articles dans les revues Hommes et Migrations, Diversité Ville-École-Intégration et E-Migrinter et Migrations et société.

François de SINGLY est sociologue. Professeur émérite à l’Université de Paris, c’est un spécialiste reconnu en sociologie de la famille, de la vie privée, de l’éducation, du processus d’individualisation ainsi que des rapports de genre. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels Sociologie de la famille contemporaine (A. Colin, 20043), L’Individualisme est un humanisme (L’Aube, 2005), Les Adonaissants (A. Colin, 2006), Double je. Identité personnelle et identité statutaire (2017).

Florence WEBER est professeur de sociologie et d’anthropologie sociale à l’École normale supérieure. Elle a notamment publié Le Travail à-côté (éd. EHESS, 1989) ; le Guide de l’enquête de terrain (avec S. Beaud), plusieurs fois réédité ; Handicap et dépendance. Drames humains, enjeux politiques et Penser la parenté aujourd’hui. La force du quotidien (Rue d’Ulm, 2011 et 2013). Elle est l’auteure d’une Brève histoire de l’anthropologie (Flammarion, 2015) et dirige depuis 2012 la réédition des œuvres de Marcel Mauss aux PUF.

Sommaire

Préface

1. Le lien familial en crise, par François de SINGLY

Qu’est-ce que l’individualisme ? • Les conséquences de l’individualisme sur la famille d’aujourd’hui • Débat

2. Mineurs isolés étrangers à la rue. Comment les protéger ? par Angélina ÉTIEMBLE

Des mineurs en zone d’attente • Des mineurs qui fuguent des foyers… • Des mineurs « à la rue » sans protection • Des mineurs soumis à un « examen osseux » pour déterminer leur âge • Des mineurs perçus dans leur « étrangeté » • Des adolescents de 15-16 ans originaires de tous les continents • Des exilés, mandatés, exploiteurs, fugueurs, errants… • Pour une typologie des mineurs fondée sur leur motivation d’émigration • Innover pour mieux les protéger • Débat

3. Travail et classes sociales : la nouvelle donne, par Christian BAUDELOT

Le travail en France • Les effets des transformations du travail sur la structure de classe • Pour une nouvelle analyse de la structure de classe • Conclusion • Débat

4. Le travail au noir : une fraude parfois vitale ? par Florence WEBER

Débat

5. Le squat : problème social ou lieu d’émancipation ? par Florence BOUILLON

Le squat : problème social… ? • … ou lieu d’émancipation ? • Conclusion : le squat, espace de réversibilité • Débat